Archives pour la catégorie Logiciels

Logiciels utiles pour votre PC

Utilisateurs de Windows XP, et si vous passiez à Linux ?

« Passer au bureau pour tester une alternative à windows … »

Christophe

 

Canonical vient de lancer une nouvelle version majeure de sa populaire distribution Linux. Et profite de la fin du support de XP pour tenter de faire switcher les utilisateurs de Windows vers le logiciel libre.

Voilà en tout cas à quoi vous invite Canonical, qui vient de lancer Ubuntu 14.04, alias « Trusty Tahr ». Ce n’est pas une distribution tout à fait comme les autres, car estampillée LTS (pour Long Term Support), elle sera supportée durant cinq ans par l’éditeur. « La 14.04 LTS est une solution de rechange viable et bon marché pour les organisations qui envisagent de quitter Microsoft pour autre chose et en particulier pour celles qui remplacent XP ou Windows 7 qui atteignent leur fin de vie » a expliqué Jane Silber, la patronne de Canonical, dans un communiqué.

D’un point de vue technique, cette nouvelle distribution profite notamment d’une nouvelle version du noyau Linux,  peaufine le module de sécurité AppArmor, améliore le support des pavés tactiles multi-points ainsi que des écrans tactiles. Elle est aussi compatible avec des écrans à haute définition. Toutes les nouvelles fonctions de Trusty Tahr sont disponibles à cette adresse.
C’est aussi un grand pas vers la convergence entre mobile, tablette et PC que Canonical appelle de ses vœux. Les premières tablettes dotées d’Ubuntu disponibles dans le commerce tourneront en effet sous cette version. En attendant, les utilisateurs PC de la 14.04 peuvent tester Unity 8, la future interface unifiée de la distribution.
Source :

Windows 8 fait pâle figure face à Seven. Mais le problème est ailleurs

Windows 8 deviendra-t-il le grand regret de Ballmer ? Sans doute pas officiellement, même si l’OS fait moins bien que le non regretté Vista et l’estimé Windows 7. Mais ce dont a d’abord besoin Microsoft, ce n’est pas tant de résister sur un marché PC en déclin que de croître sur terminaux mobiles. Et pour le moment, le compte n’y est pas.

Steve Ballmer l’a confessé, l’échec de Windows Vista est son principal regret de sa carrière chez Microsoft – son cœur balance puisqu’il fera ensuite du mobile son premier regret. Windows 8 pourrait-il supplanter Vista au tableau des regrets ? Le futur ex-PDG de Microsoft n’a rien reconnu de tel.

Pourtant, en termes d’adoption, Windows 8 fait pire que Vista. Et si on compare le dernier OS de Microsoft à Seven, la version de Windows la plus utilisée selon Net Applications, le fossé est encore plus large.

La déconvenue de Vista : un vrai coup de pouce pour Seven

Pour le confirmer, Beta news a établi un comparatif. Un an après sa sortie, Windows 7 avait passé le cap des 16%. Quant à Windows 8, complété depuis par une mise à jour (8.1), il n’a toujours pas franchi le modeste seuil des 10%.

Le bilan est a priori cinglant pour Microsoft. Mais comparaison n’est pas raison. Le contexte de lancement des deux plates-formes n’est pas franchement comparable. L’échec de Vista a par exemple donné un véritable coup de pouce à Seven.

Consommateurs et entreprises avaient différé leurs achats et renouvellements de PC. Rassurés par les caractéristiques de l’OS Microsoft, ils ont adopté Seven pour équiper leurs PC, majoritairement sous XP. Et contrairement à Windows 8, Seven n’introduisait pas de bouleversement de l’interface.

Les achats de PC à l’arrêt

Autre facteur jouant en défaveur de Windows 8 : l’état du marché mondial des PC. Les livraisons de PC sont en baisse depuis deux années consécutives. 2013 sera la plus mauvaise année pour les ventes de PC, une année noire. Et la baisse devrait encore être au rendez-vous en 2014.

Windows 7 a lui au contraire bénéficié – et contribué en partie – du fort dynamisme du PC avec une croissance en 2009 et 2010 de respectivement 5,2% et 13,8% selon Gartner. Mais si Windows 7 a certes profité d’un environnement plus favorable, ces facteurs suffisent-ils pour expliquer l’intérêt frileux à l’égard de Windows 8 ?

Sans doute pas. Car Windows 8 a d’abord été pensé pour le tactile et plus particulièrement encore pour les tablettes. Or ce marché est en pleine croissance (+50% en 2013). Mais cette croissance, les tablettes Windows 8 en ont très peu bénéficié jusqu’à présent.

Windows arrivé trop tard sur tablette et dans le mauvais format

Pire, le marché des tablettes s’est transformé avec l’arrivée des modèles de 7 à 8 pouces qui représentent désormais plus de la moitié des terminaux vendus. Arrivés tardivement, Microsoft et les constructeurs ont dû s’adapter. Pour les terminaux Windows 8, c’est une nouvelle difficulté et un contretemps supplémentaire.

Et Microsoft ne peut pas compter pour le moment sur l’intégration du tactile au PC pour compenser son retard dans les tablettes. Du fait d’un prix moyen encore trop élevé et d’un bénéfice utilisateur insuffisant, la pénétration (7% au 1er semestre 2013) de ces machines s’est avérée faible avec 19,8 millions de PC écoulés en 2013 selon NPD – une situation qui devrait persister encore quelques années.

Donc oui, Windows 8 fait pour l’heure pâle figure comparé à Seven. Faut-il cependant en conclure que Microsoft est en situation d’échec ? Sur le PC traditionnel, non. Car certes les entreprises ne migrent pas d’XP vers Windows 8, mais elles demeurent sous pavillon Microsoft en standardisant leur parc sur Seven. D’ailleurs, la part de marché globale de Windows est elle globalement stable.

Windows supplanté dans l’univers des terminaux connectés

Alors tout est pour le mieux ? Certainement pas puisque si Microsoft fait de la résistance, cela se fait sur un marché en déclin depuis deux ans et qui semble ensuite promis à la stagnation. C’est son virage vers des marchés en croissance, ceux des terminaux mobiles – tablettes et smartphones – que Microsoft peine à prendre.

Et sur ce marché plus global des terminaux connectés, le PC est destiné à voir sa part décliner selon les prévisions. Avec Windows 8, Microsoft peut donc encore se permettre de piétiner sur PC. Mais il doit en revanche émerger sur tablette où la croissance ralentira de moitié dès 2014.

Pas de défaite définitive sur mobiles

Sur mobile, Windows Phone est très loin d’iOS et Android, mais l’OS Microsoft est néanmoins parvenu à émerger à la 3e place. Les déboires de Nokia et de BlackBerry illustrent en outre qu’aucune position de marché n’est définitivement acquise et que les revirements sont toujours possibles.

Mais en reconstruisant sur les cendres de Nokia, désormais sa filiale mobile, Microsoft parviendra-t-il à assurer sa croissance ? En partie oui, s’il parvient à redresser le finlandais grâce aux ventes de Lumia. Mais pour revenir sur Android et iOS, Microsoft aura aussi besoin de rallier d’autres fabricants à Windows Phone. Or, au 2e trimestre 2013, 8 smartphones WP sur 10 livrés dans le monde étaient des Nokia.

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/windows-8-fait-pale-figure-face-a-seven-mais-le-probleme-est-ailleurs-39796207.htm

Composition du marché des smartphones WindowsPhone (%)AutresHuaweiHTCSamsungNokiaQ2 2012Q2 20130255075100Source IDC – via ZDNet.

Avira Free Antivirus : lancer une recherche complète.

Un fois l’antivirus installer, antivir fait une recherche rapide de virus.

Pour lancer une recherche complète, voici la marche à suivre.

39

Double cliquez sur l’icône d’antivir (parapluie blanc sur fond rouge). La fenêtre suivante s’ouvre.

1

Cliquez sur « scanner »

3

Sélectionner « disques dures locaux » puis cliquez sur la loupe avec les 4 couleurs. Cela permet de démarrer la recherche en tant qu’administrateur.

4.

Cliquez sur « oui ».

5

La recherche commence. En fonction de la taille de vos disques dures, de la quantité d’informations contenues et de la rapidité de votre ordinateur, la recherche prendra « un certain temps ».

A la fin, si des virus sont trouvés, vous n’aurez qu’à suivre les recommandations de l’antivirus et cliquez sur « Supprimer » ou « Mettre en quarantaine ».

Installation de l’antivirus Avira Antivir Free en image

Bonjour,

Depuis qu’il existe, j’utilise cet antivirus en version gratuite pour protéger mes ordinateurs. Il n’est sans doute pas parfait et affiche malheureusement quelques pubs vers l’horloge comme dans cet exemple :

41

Vous pouvez cliquez sur la petite croix ce qui aura pour effet de supprimer cette pub, ou « Me le rappeler plus tard » qui se passe de commentaire ou le boutton vert « obtenez une protection gratuite » qui ouvre le navigateur sur cette page :

42

Ce n’est donc pas bien grave ni bien gênant.

Il à surtout l’avantage d’être « léger » (il ne ralenti pas l’ordinateur). Comme tous les autres, il est autonome (il se met à jour tout seul).

L’installation commence par récupérer le programme.

1
Ouvrez votre navigateur préféré (Firefox)et aller sur google. (www.google.com). Dans la barre de recherche, saisissez « avira ».

2

Normalement, le premier lien devrait être le bon. Il est aussi rassurant de voir apparaitre 01.net ou Clubic dans les lien. Cela laisse supposer que le programme que l’on veut télécharger est connu.

Vous verrez peut être aussi un lien vers le site de téléchargement « SoftSonic » qu’il faut fuire comme la peste sous peine d’infecter votre ordinateur avec des malwares.

3

Vérifier l’adresse du site dans la barre d’adresse (www.avira.com/……) et si vous êtes bien chez avira, puis cliquez sur le bouton vert « téléchargement gratuit ».

Les étape suivantes sont celles qui se passent avec Firefox. Le principe reste le même avec d’autres navigateurs.

4

5

Cliquez sur « enregistrer le fichier »

6

Dans Firefox, cette flèche grise concerne les téléchargements.

7

Elle passe au vert quand le téléchargement est terminé.

8

Cliquez sur la flèche pour afficher le fichier que vous venez de télécharger. Cliquez sur le fichier « avira_free_anitivirus.exe ».

9

A l’avertissement de sécurité, cliquez sur « Exécuter ».

9b

puis sur « oui ».

L’installation du programme commence.

10

Cliquez sur « Suivant ».

11

Choisissez le langage qui vous intéresse (French (français)).

12

Le téléchargement du programme commence. En fait, le fichier que nous avons télécharger précédemment n’est qu’un installeur.

13

Cela prendra « un certains temps ».

16

Puis l’installation commence vraiment.

17

Le programme cherche s’il y a d’autres logiciels incompatibles avec lui. Je ne tiens jamais compte de ce message et il n’y a jamais eu de probleme. S’il y a Avast dans la liste, je vous conseil toutefois de le désinstaller avant de continuer. Quitte à reprendre l’installation du début …

18

Choisissez l’installation « Personnalisée » et cochez la case ‘j’accepte … »

19

Cliquez sur « Suivant ».

20

Vérifiez que tout soit coché et cliquez sur « Suivant ».

21

Cliquez sur « Suivant ».

22 23 24

Différentes barres de progression vont se succéder …

Vous allez ensuite paramétrer le programme :

26

En commençant par ne pas installer ASK et autres barre d’outils. Décochez les deux cases et cliquez sur « Ne pas installer ».

27

Oui, nous sommes sûr ! Cliquez sur « OK ».

28

Cliquez sur « Suivant ».

29

Vérifiez que « Activer » soit coché avec le « niveau de détection moyen » (par défaut).

Puis cliquez sur « Suivant ».

30

Cochez « Sélectionner tout » puis cliquez sur « Suivant ».

31

Vérifiez que la case soit cochée puis cliquez sur « Suivant ».

32

Enfin, cliquez sur « Terminer ».

Il se peut que cette fenêtre soit cachée sous la suivante. Ce n’est pas grave, vous cliquerez plus tard.

Une analyse rapide commence :

3334

35

Un rapport s’affiche une fois l’analyse terminée. Si tout va bien, tous les chiffres de droites sont à 0. Rien ne vous empêchera quand même de lancer une analyse complète plus tard.

Comment fait-on ? Cliquez ici.

vous pouvez fermer cette fenêtre.

36

Vérifiez que « la recherche est terminée » puis cliquez sur « Arrêter ».

38

Votre navigateur ouvrira une fenêtre pour vous dire que l’installation à réussi et vous inciter à « installer » (acheter) des produits supplémentaires. Si vous pensez en avoir besoin, libre à vous de le faire. Mais la version gratuite de cet antivirus et largement suffisante.

39

Le petit parapluie blanc sur fond rouge est ouvert donc tout va bien. Vous le verrez sans doute fermé au démarrage de l’ordinateur mais doit rapidement s’ouvrir.

S’il reste fermé (après 10 minutes) c’est que le programme ne fonctionne pas entièrement laissant supposer un probleme d’installation ou une infection.

40

Le programme est bien installé. Vous avez bien travaillé. Les félicitations s’imposent.

Cliquez sur OK pour fermer cette fenêtre.

Que faire en cas de résultats positifs ? ( l’antivirus a détecter une menace)

Lancer une analyse complète du système.